Mercato / PSG : la LFP intervient sur les rumeurs autour de Neymar

Alors qu’El Pais évoquait ce vendredi une clause de 300 millions d’euros dans le contrat de Neymar, la LFP a jugé bon de rappeler ses règlements.

Après quelques semaines d’accalmie, la presse espagnole a relancé les hostilités cette semaine. AS a démarré en milieu de semaine, puis Marca et El Pais ont embrayé vendredi en appuyant l’idée que Neymar pourrait bel et bien quitter le Paris Saint-Germain dès cet été pour rejoindre le Real Madrid. El Pais, qui est pourtant un journal sérieux, a évoqué une clause libératoire de 300 millions d’euros que pourrait lever le président merengue Florentino Perez.

Sauf que… Comme nous vous le rappelions aussitôt, les clauses libératoires ne sont pas acceptées par la Ligue de Football Professionnel qui homologue tous les contrats des joueurs de Ligue 1. Habituellement peu diserte sur les rumeurs de transferts, l’instance est d’ailleurs sortie de l’ombre pour rappeler cette règle, autorisée en Espagne (et qui avait d’ailleurs permis au PSG de déloger le Brésilien du Barça l’été dernier).

Une clause de 300 M€ pour Neymar ? Impossible

« La LFP rappelle très clairement ce que stipule l’article 202 de son règlement : « Les clubs ne peuvent pas conclure un contrat contenant une clause libératoire prévoyant la rupture de la relation contractuelle par l’un ou l’autre des co-contractants et ne peuvent pas conclure non plus une clause de résiliation unilatérale ». Dès lors en application de ce texte, le contrat de Neymar ne peut pas contenir une telle clause. Et il n’y a pas de telle clause dans le contrat du joueur homologué par la commission juridique de la LFP », a-t-elle expliqué, des propos rapportés par L’Equipe. Il arrive toutefois que des joueurs fixent une telle clause sous-seing privé. Mais celle-ci n’a aucune valeur réelle.

Réagir à cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.