Tevez ressort son flingue, la Chine est sous le choc

Carlos Tevez a remis une couche au sujet du niveau des footballeurs chinois. L’attaquant n’a pas été tendre avec eux…

En janvier 2017, Carlos Tevez avait enfilé le maillot de Shanghai Shenhua. A l’époque, le buteur argentin était ravi de tenter cette nouvelle expérience en Chine. Surtout, « L’Apache » se frottait les mains à l’idée de pouvoir percevoir un salaire annuel d’environ 38 millions d’euros qui coupait le sifflet ! Au fil des mois, l’ancien footballeur de Boca Juniors ou encore la Juventus Turin se sentait, de plus en plus, mal à l’aise à Shanghai.

De toute évidence, le footballeur âgé de 33 ans n’était pas heureux en Chine. Il s’était même permis de critiquer le niveau de jeu global des Chinois (En savoir plus). Par le biais de la chaîne SFR Sport 1, Carlos Tevez n’a rien trouvé de mieux à faire que de leur remettre une cartouche ! « Ils ne sont pas doués techniquement de manière innée comme peuvent l’être les Sud-Américains ou les Européens. »

Tevez et l’évolution du foot chinois

« Des joueurs qui apprennent le football dès l’enfance. Techniquement, ils ne sont pas bons », a insisté « L’Apache ». Le natif de Buenos Aires est persuadé que les Chinois n’arriveront jamais à élever suffisamment leur niveau de jeu pour vaincre durablement d’autres pays footballistiques majeurs.

« Le football est différent. Les gens ne le vivent pas de la même manière. Je pense que même d’ici 50 ans, ce football ne pourra pas rivaliser », a-t-il lâché. Sous contrat à Shanghai jusqu’à la fin du mois de décembre… 2018, Carlos Tevez fait vraiment tout pour être débarqué par les dirigeants de son écurie. « Carlitos » rêve de revenir à Boca Juniors ou au sein d’un club européen. Il vit un calvaire en Chine…

Réagir à cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.