Mercato / AS Rome : Pastore déjà cramé au sein du club ?

Décidément, rien ne va plus pour le milieu offensif Javier Pastore à l’AS Rome à ce stade de la saison.

L’été dernier, le milieu offensif était enchanté de tourner la page PSG, où il n’était pas un joueur indispensable, et de signer à l’AS Rome. En intégrant l’équipe des Giallorossi, Pastore ambitionnait d’avoir les galons de titulaire et de briller de mille feux en Italie. Problème : l’Argentin a été victime de blessures à répétition et en prime ses performances n’ont pas été tonitruantes lorsqu’il a pu s’exprimer (14 matches, 3 buts et 1 passe décisive).

Il y a trois jours, l’AS Rome a défié la Lazio dans le cadre du fameux derby romain. Les Giallorossi ont été torpillés par les Biancocelesti sur le score de 3 buts à 0 (26e journée de Serie A). Pour sa part, Javier Pastore est entré à la 66e minute de jeu en lieu et place de Daniele de Rossi. Selon le Corriere dello Sport, un incident a eu lieu avant l’apparition du joueur âgé de 29 ans.

Pastore a franchi la ligne rouge

Lorsque l’entraîneur de l’AS Rome, Eusebio di Francesco, lui a demandé d’accélérer son échauffement, « El Flaco » était remonté comme une pendule. Déçu de ne pas avoir été titularisé à l’occasion de ce choc romain, l’ex-joueur du PSG a eu une réaction qui a marqué les esprits.

Il a jeté sa chasuble à terre et adressé un voire plusieurs noms d’oiseaux à Di Francesco. Résultat, la cote de popularité de Pastore a encore chuté d’un cran au Stadio Olimpico. Des dirigeants et des supporters se demandent franchement pourquoi le club a dépensé 24,7 millions d’euros pour acter le transfert du joueur sud-américain lors du mercato estival… Aujourd’hui, un départ ne semble pas être une hypothèse farfelue en ce qui concerne le natif de Córdoba.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :