Mercato : un coup de massue pressenti pour le PSG

 

La sentence de l’UEFA via le fair play financier est attendue pour mardi. Et elle risque de sonner comme un coup de massue pour le PSG.

Les dernières nouvelles faisaient état d’une volonté du PSG de régénérer son effectif cet été. Au-delà des cas Angel Di Maria ou Javier Pastore, certains cadres, comme Marco Verratti ne seraient plus intouchables. La vente de ce dernier pourrait du reste rapporter gros au club de la capitale… Qui risque d’en avoir besoin s’il souhaite recruter. En effet, alors que les Parisiens sont suspendus à la décision de l’UEFA, la tendance n’est pas à l’optimisme.

Le recrutement du PSG fortement encadré ?

Vendredi, l’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC), réunie à Nyon, aurait pris une décision qui risque de contrarier les plans des champions de France. Si le pire devrait être évité, à savoir une exclusion de la Ligue des Champions, la sentence risque tout de même d’être lourde. Selon le JDD, un encadrement très strict de leurs transferts devrait ainsi leur être imposé. Avec l’idée de ne pas pouvoir dépenser plus que les recettes générées par les ventes lors de la session mercato.

Cela constituerait une petite révolution pour le PSG qui n’est pas habitué à cela, lui qui a systématiquement dépensé (beaucoup) plus qu’il n’a encaissé d’argent sur le marché des transferts depuis la prise de pouvoir de QSI en 2011. Pour y parvenir, le président Nasser Al-Khelaifi devra donc apprendre à bien vendre avant de penser à acheter.

Réagir à cet article :