Mercato : le PSG va-t-il commettre cette folie ?

Le PSG envisagerait de dépenser une somme très importante pour recruter un attaquant de Premier League.

Si la priorité se situe avant tout au milieu de terrain (Ander Herrera serait déjà bien parti pour signer, Allan et Tanguy Ndombélé font également partie des joueurs ciblés), le Paris Saint-Germain devrait amener du sang frais dans toutes les lignes cet été. Le secteur offensif ne sera pas exempté. En pointe, l’avenir d’Edinson Cavani (à qui il ne reste qu’un an de contrat) est très incertain, tandis que de son côté, Eric Choupo-Moting n’a pas réussi, c’est le moins qu’on puisse dire, à faire vaciller la hiérarchie établie.

Le PSG prêt à mettre 60 M€ sur Zaha ?

Le Camerounais pourrait être remercié dès cet été et les dirigeants parisiens pourraient donc lui chercher un remplaçant. Selon le Daily Express, le club de la capitale penserait notamment à Wilfried Zaha (26 ans, 8 buts et 8 passes décisives en 30 matchs de Premier League cette saison). A Crystal Palace depuis 2015 (qui l’avait recruté à Manchester United pour 4 millions d’euros), l’international ivoirien est sous contrat jusqu’en 2023. Mais il envisagerait un transfert dès cet été, avec l’ambition de rejoindre un club qualifié pour la Ligue des Champions.

Toujours selon le journal britannique, le PSG serait prêt à proposer jusqu’à 65 millions d’euros pour le déloger de Londres ! Soit le même prix qu’il avait dépensé en 2013 pour recruter Edinson Cavani. On sait bien que depuis les prix ont flambé depuis, mais cela paraît tout de même un peu « expensive » pour un joueur qui a il est vrai vu sa cote grimper depuis deux ans, mais n’a jamais prouvé au très haut niveau. Cela fait cher également, pour un joueur qui risque au final de se retrouver sur le banc de Thomas Tuchel.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :