Mercato : le PSG tente un coup osé avec Lucas

Les prétendants ne se bousculent pas pour recruter l’attaquant brésilien Lucas. Malgré cela, le PSG ne veut pas baisser son prix.

« S’il vient, c’est sûr qu’il va jouer. Il va être la vedette alors que là, il n’est pas la vedette », a lâché Waldemar Kita dimanche au micro de TF1 à propos de Lucas Moura. « Mais on ne peut pas forcer un joueur qui ne veut pas venir. Je travaille dessus depuis deux mois, j’ai rencontré le directeur sportif (Antero Henrique) et j’en ai parlé avec le président Nasser Al-Khelaifi, qui m’a dit que sur le principe, pas de problème », a-t-il ajouté.

Le PSG demanderait 40 M€ pour Lucas

Sur le principe, le PSG souhaiterait toutefois vendre le Brésilien afin de récupérer de l’argent frais, nécessaire pour équilibrer ses comptes. Or, le FC Nantes table plutôt sur un prêt de six mois, faute de moyens suffisants pour se l’offrir définitivement. L’ancien pensionnaire de Sao Paulo est en effet hors de portée des finances des Canaris. Et son prix risque également de refroidir des prétendants européens plus prestigieux.

Selon le journal Le Parisien, la direction parisienne attendrait en effet 40 millions d’euros minimum pour le libérer. Soit autant que le prix dépensé pour le recruter en janvier 2013. A l’époque, Lucas était considéré comme un grand espoir du football auriverde au même titre que Neymar. Mais sa progression depuis n’a pas permis de confirmer ce statut. Certes, la flambée actuelle des tarifs sur les joueurs offensifs peut rendre le PSG optimiste. Mais ce n’est quand même pas gagné d’avance…

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.