Mercato : la grosse boulette de Perez avec Ronaldo et Zidane

En décidant de laissé partir Cristiano Ronaldo, le président du Real Madrid Florentino Perez a non seulement perdu sa star, mais aussi Zinedine Zidane.

Si le départ de Cristiano Ronaldo du Real Madrid pour la Juventus Turin l’été dernier en a surpris plus d’un un, celui de Zinedine Zidane également. Pour l’ancien président merengue Ramon Calderon, cette démission est en partie liée au fait que l’entraîneur français n’a pas pu imposer ses choix en matière de recrutement et de gestion de l’effectif auprès de son patron Florentino Perez.

Pourquoi le Real a perdu Zidane

« Zidane a insisté pour conserver Cristiano Ronaldo et vendre Gareth Bale. Florentino Perez a fait le contraire. Zidane voulait pouvoir décider du mercato, mais il n’a pas été écouté alors il a décidé de partir et il a eu raison », a jugé l’ex-dirigeant madrilène dans les colonnes du journal AS. Le président du Real a-t-il fait le bon choix, sachant que Gareth Bale est aux abonnés absents cette saison et que le quintuple Ballon d’Or fait désormais le bonheur de la Juve ? Pour le compatriote de CR7, William Carvalho, qui s’est incliné à domicile face au Real dimanche (1-2), la réponse est non.

Vendre Ronaldo, une grosse erreur pour Carvalho

« Je ne l’aurais pas vendu pour 100 millions d’euros. Et pas non plus pour 200. Cristiano serait important dans n’importe quelle équipe au monde et le Real commence un peu à s’en rendre compte », a jugé l’international portugais. « Pas qu’un peu d’ailleurs, mais beaucoup, quand on voit les buts qu’il mettait. Ils peuvent recruter un bon attaquant mais les choses que Cristiano faisait, tous les buts qu’il marquait, il y a vraiment peu de footballeurs qui en sont capables », a considéré le milieu de terrain auprès de Marca.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :