Mercato / Real : pourquoi ce club veut absolument signer James Rodriguez

James Rodriguez est un peu plus qu’un simple joueur de football. C’est aussi une marque. Aurelio De Laurentiis l’a bien noté.

« Avec (Carlo) Ancelotti il y a eu beaucoup de respect depuis le début, il reconnaît ce qu’il a fait, il saura le revaloriser. Il a toujours été très amical. Je pense qu’un nouveau changement dans sa carrière sera la meilleure chose pour James. Il pourrait aussi travailler avec (le gardien David) Ospina. Naples est un club important, c’est la meilleure solution en ce moment », avait admis le père de James Rodriguez, Wilson James Rodriguez Bedoya fin juin auprès de CalcioNapoli24.

James, le plus influent après Ronaldo et Messi

Si l’international colombien apprécie le Napoli, la réciproque est vraie également, comme l’a confirmé le président Aurelio De Laurentiis. Il serait ravi de pouvoir accueillir un joueur possédant une aussi forte valeur marketing. « Après Cristiano Ronaldo et Messi, c’est le joueur le plus influent sur le plan médiatique », a-t-il rappelé auprès du Corriere dello Sport. James Rodriguez possède des millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et dispose d’une forte influence dans toute l’Amérique Latine.

Sur le plan sportif, « il plaît beaucoup à Carlo, mais on attend une demande plus raisonnable. L’obstacle, c’est le Real Madrid qui a des prétentions trop élevées selon nous. Mais James veut venir au Napoli », a ajouté le patron de Naples. Son potentiel d’image a un prix : 40 millions d’euros, soit la somme demandée par le Real Madrid pour le transférer définitivement. Pour le moment, les discussions bloquent autour de cette donnée. Mais sachant que Naples et James Rodriguez sont d’accord pour se serrer la main, il est probable qu’un accord finira par être trouvé.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :