Mercato / PSG : le prêt de Mbappé fait jaser

Publicité
 

Après son homologue espagnol Javier Tebas, le président de la Ligue allemande Reinhard Rauball pointe du doigt le recrutement du PSG.

Les montants déboursés par le PSG sur Neymar puis Kylian Mbappé sont-ils des épiphénomènes ou vont-ils se généraliser à l’avenir ? Pour le président de la Ligue allemande Reinhard Rauball, les Parisiens ont perturbé le marché des transferts et contourné les règles du fair-play financier.

« Le transfert de Neymar a coûté un quart de milliard d’euros. Cela montre à quel point le montant est important. Ce transfert marque le début d’une ère de transferts démesurés. Tout ce qui s’est passé à partir de là est une conséquence du transfert de Neymar, et ce, malgré le fair-play financier », a-t-il accusé lors d’une interview à Sport Bild.

Rauball pointe du doigt le prêt de Mbappé. Et ceux du Bayern, on en parle ?

« L’ouverture de l’enquête (de l’UEFA contre le PSG) est remarquable. Mais ce qui sera décisif, c’est l’issue du processus. Je me demande pourquoi, si l’UEFA a des doutes, elle laisse de nouvelles pratiques se développer en matière de transferts. Auparavant, un joueur était transféré pour une certaine somme d’argent, payable immédiatement. Il était possible d’étaler ensuite les paiements », a-t-il poursuivi.

« Cependant, le modèle du prêt avec option d’achat obligatoire, qui se développe ces dernières années, permet de différer un transfert, et ce, malgré les règles du fair-play financier », a-t-il constaté, en référence à celui de Kylian Mbappé qui appartient toujours officiellement à Monaco jusqu’au 30 juin 2018. Cette pratique n’est effectivement pas l’apanage du PSG puisque de son côté, le Bayern Munich (pour citer un cas que Reinhard Rauball connait bien) en a usé pour recruter Kingsley Coman ou encore James Rodriguez.

 

Réagir à cet article :
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *