Mercato / PSG : Neymar prend un parpaing en pleine tête

Les dirigeants du Barça ne sont pas tendres avec Neymar. Nouvelle illustration avec le président Josep Maria Bartomeu.

« Il est correct de dire que Neymar veut rentrer à Barcelone, mais je ne suis pas d’accord pour dire que Barcelone cherche à obtenir la signature de Neymar. Ce n’est pas sur la table. Il y a beaucoup de choses lors de son départ que je n’ai pas aimé. (…) On nous a transmis la volonté du joueur pour revenir, mais nous devons étudier beaucoup de choses avant d’envisager un transfert » , lançait le vice-président du Barça Jordi Cardoner il y a dix jours face à la presse.

Le PSG ne veut pas lâcher Neymar

Depuis, la situation n’a pas l’air d’avoir évolué. Tandis que l’attaquant brésilien est toujours muré dans son silence, au tour du président Josep Maria Bartomeu de refroidir la rumeur en conférence de presse. « Nous savons que Neymar veut quitter le PSG. Mais nous savons également que le PSG ne veut pas qu’il parte. Par conséquent, il n’y a pas de dossier », a-t-il lancé face aux mêmes journalistes qui affirment depuis trois semaines que l’affaire est comme si elle était faite.

Dembélé meilleur que Neymar selon Bartomeu

« Nous n’aimons pas parler des joueurs d’autres clubs, tout comme nous n’aimons pas que les autres clubs parlent des nôtres », a-t-il poursuivi, avant de répondre à l’hypothèse d’un départ d’Ousmane Dembélé et/ou Philippe Coutinho, possiblement en échange de Neymar. « Pour moi Dembélé est un joueur différent et on souhaite qu’il reste ici. Dembélé et Coutinho sont des joueurs indispensables à notre projet. Je continue de penser que Dembélé est meilleur que Neymar », a lâché Josep Maria Bartomeu. Ousmane Dembélé sera heureux de l’entendre. Neymar sans doute beaucoup moins…

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :