Mercato : le PSG se retrouve avec un nouveau conflit ouvert sur les bras

Le clan d’Hatem Ben Arfa devrait mettre sa menace à exécution ce vendredi en poursuivant le PSG devant la Commission de la LFP.

Le conflit entre Hatem Ben Arfa et le PSG devrait prendre un nouveau virage ce vendredi. Cette semaine, son avocat Me Jean-Jacques Bertrand a menacé le club de porter l’affaire devant la commission de discipline de la Ligue suite à l’expédition du joueur en équipe réserve qu’il juge abusive. Les dirigeants parisiens n’ayant pas bougé d’un pouce depuis, la procédure devrait être ouverte aujourd’hui, selon L’Equipe.

Le PSG visité par un huissier

Le quotidien précise qu’un huissier se serait déjà déplacé au siège du club avec une assignation adressée au président Nasser Al-Khelaifi, au directeur général Jean-Claude Blanc et au directeur sportif Antero Henrique. Ce qu’espère le milieu de terrain offensif en lançant cette procédure, ce n’est pas tant réintégrer le groupe pro (car il sait qu’il n’a aucune chance de rejouer vu le conflit actuel mais aussi la concurrence féroce) que de pousser la direction à accepter la résiliation de son contrat réclamée depuis plusieurs semaines.

Nice reste à l’affût

De son côté, Nice – qui souhaitait le récupérer cet été – a mis le dossier en attente. « Pour l’instant, Hatem est dans une position particulière. S’il y a un jour une fenêtre de tir, cet hiver ou l’été prochain, on la regardera avec attention. C’est un dossier assez complexe. On essaie de progresser étape par étape. Il y a des clubs beaucoup plus puissants qui peuvent intervenir sur Hatem. Si on a une chance, on la tentera, mais on n’est pas tout seul », a déclaré le président niçois Jean-Pierre Rivère sur RMC.

Réagir à cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.