Mercato : rassuré par l’UEFA, l’OM veut frapper fort

 

L’OM devrait se montrer actif et ambitieux sur le marché des transferts, à en croire son président Jacques-Henri Eyraud.

L’OM affiche un déficit cumulé de 38 millions d’euros sur les trois dernières années. Comme le règlement du Fair-play financier n’autorise pas à dépasser 30 millions d’euros, l’UEFA était obligé de sanctionner. Mais la punition a été très légère : 100 000 euros d’amende, ce qui ne pèsera pas lourd dans le bilan final. Le président marseillais Jacques-Henri Eyraud est satisfait de ce jugement clément.

L’OM a budgété des achats importants

« On est très satisfait. Sur le fond, nos interlocuteurs ont regardé beaucoup le passé mais ont pris en compte le changement d’actionnaire qui joue beaucoup dans l’appréciation que l’on peut avoir de nos décisions », s’est-il réjoui dans les colonnes de L’Equipe. « Il a fallu reconstituer une équipe, un staff, relancer un projet. Ils l’ont bien compris. Pour le futur, on a pu travailler avec eux sur la trajectoire financière qu’ils ont jugée réaliste pour revenir au plus haut niveau. Il y a eu un bon dialogue », s’est-il félicité.

L’obstacle désormais franchi, l’OM va pouvoir se concentrer pleinement sur le mercato pour lequel il se veut ambitieux. «  On a une marge de manœuvre importante sur le marché des transferts. Si on a ce niveau significatif de pertes, c’est parce que l’on a prévu d’investir dans des acquisitions de joueurs, comme on l’a fait la saison passée. On a budgété des achats importants et on va être actifs. L’UEFA a compris que l’on était dans une dynamique positive », a annoncé Jacques-Henri Eyraud.

Réagir à cet article :