Mercato / OM : ces joueurs que Garcia a recalés

L’entraîneur de l’OM Rudi Garcia et le directeur sportif Andoni Zubizarreta ont souvent été dans l’opposition quant aux choix du recrutement.

Le véritable homme fort de l’OM depuis deux ans et demi se nomme Rudi Garcia. Contrairement à la norme, l’entraîneur a des pouvoirs plus étendus que le directeur sportif Andoni Zubizarreta, simple force de proposition et exécutant des décisions prises son collègue, en particulier en matière de recrutement. Thomas Tuchel aimerait avoir autant de poids à Paris face à Antero Henrique… Mais avoir les mains libres signifie également être responsable en cas d’échec.

Zubizarreta proposait, Garcia refusait…

Ce qui pourrait lui coûter sa place dans les prochaines semaines. En attendant de connaître la décision de l’actionnaire Frank McCourt et du président Jacques-Henri Eyraud à son sujet, France Football révèle ce mercredi une liste de joueurs qu’Andoni Zubizarreta avait proposée et que Rudi Garcia a majoritairement refusés. Parmi eux figurait notamment le Nantais Valentin Rongier mais l’entraîneur a privilégié son ancien poulain de la Roma, Kevin Strootman, plus vieux, plus cher… et peut-être moins bon également.

L’Espagnol a dû batailler pendant plus de six mois pour imposer Mario Balotelli à l’ancien coach Lillois et avait d’autres idées d’attaquants, comme Moussa Dembélé (finalement parti à Lyon) ou Mahmoud Hassan, dit Trezeguet (Kasimpasa). Il lui aurait également soumis le nom de Wahbi Khazri avant qu’il ne rejoigne Saint-Etienne. Le recrutement dicté par Rudi Garcia est globalement un échec, tant sportif que financier, au vu de l’état des caisses du club et des résultats sur le terrain. Néanmoins, il est difficile de prétendre que tout eut été rose si les joueurs cités avaient signé. On ne le saura jamais.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :