Mercato / Bordeaux : Poyet avait vraiment de bonnes raisons de gueuler…

Transféré de Bordeaux à Montpellier le mois dernier, l’attaquant Gaëtan Laborde est revenu sur les conditions de son départ.

Le transfert de Gaëtan Laborde a été la goutte d’eau qui a fait déborder Gustavo Poyet. Comme vous le savez, l’Uruguayen a critiqué en public ses dirigeants pour avoir laissé partir l’attaquant de 24 ans à Montpellier sans le prévenir juste avant un match de Ligue Europa, ce qui lui a valu d’être débarqué. Alors que les Girondins sont toujours à la recherche d’un entraîneur pour lui succéder (Ricardo est pressenti), le joueur a livré sa version des faits.

Laborde confirme que Poyet n’a pas été mis au courant par Martin

« J’ai eu l’accord du président (Stéphane Martin) pour partir la veille, vers 16h30 – 17h. J’ai trouvé un accord avec Montpellier. Le club a trouvé un accord avec Montpellier. A partir de là, ça veut dire des choses… Le club n’accepte pas une offre comme ça. Vingt-quatre heures après, je suis à Montpellier. J’ai eu l’accord du président, je suis parti », a confié Gaëtan Laborde au micro de RMC. « Il (Poyet) m’a appelé le lendemain vers midi », raconte-t-il.

« J’ai déjà eu un dirigeant du club qui m’a appelé, qui m’a demandé où j’étais. Je lui ai dit que je passais ma visite médicale à Montpellier. Il m’a demandé ce que je faisais à Montpellier. « J’ai trouvé un accord, si tout se passe bien, normalement je signe là-bas. » Une demi-heure après, le coach m’appelle, me demande qui, au club, m’a autorisé à partir. Je lui ai passé mon agent au téléphone. C’est lui qui avait eu le président, il lui a dit qu’on a eu le feu vert du président pour partir hier », a expliqué l’attaquant héraultais. Visiblement, Gustavo Poyet n’avait effectivement pas été mis au courant…

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :