Mercato / Chelsea : Kepa évoque son transfert explosif

Le gardien de but Kepa a parlé du montant record de son transfert à Chelsea durant le mercato estival.

En janvier dernier, les dirigeants de la Casa Blanca voulaient le déloger de l’Athletic Bilbao. Mais finalement, l’entraîneur Zinedine Zidane n’avait pas validé sa venue. En effet, le coach français ne voyait pas l’intérêt de le recruter étant donné qu’il pouvait s’appuyer notamment sur Keylor Navas. Suite à ce transfert avorté au Real Madrid, Kepa avait prolongé son contrat à Bilbao. Mais lors du mercato estival, le dernier rempart a eu une très belle opportunité.

Autrement dit, celle de signer à Chelsea pour remplacer Thibaut Courtois qui avait filé… au Real Madrid. Le board des Blues a déboursé 80 millions d’euros, soit le record absolu pour un gardien, pour le déloger. Lors d’un entretien relayé par As, Kepa a zoomé sur son transfert XXL à Stamford Bridge. « Je suis heureux des efforts déployés par Chelsea parce que ce n’est pas facile de payer ces montants. (…) C’est un grand club qui, ces dernières années, a remporté la Ligue des champions, la Ligue Europa, la Premier League… »

Kepa n’est pas obnubilé par son prix

« C’est une équipe avec de grands joueurs. C’était un pari important et je suis heureux d’avoir fait ce pas. Je veux en profiter. » Visiblement, l’Espagnol n’est pas trop perturbé par la somme de 80 millions d’euros dépensée par Chelsea. « Non, je me concentre sur moi et je joue. (…) Des sommes de plus en plus élevées sont payées. Je le vois comme une conséquence du marché. » Kepa a tout intérêt à justifier durablement le prix de son transfert à Chelsea. Dans le cas contraire, il ne fera sans doute pas long feu au sein du club londonien…

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :