Mercato / Inter : une nouvelle explosion pour Messi !

La Gazzetta dello Sport a mis l’accent sur le fait que les dirigeants de l’Inter Milan restent à l’affût pour Lionel Messi (FC Barcelone).

La une du quotidien sportif italien est la suivante ce vendredi 24 juillet 2020 : « Inter – Messi, pourquoi pas ? ». La Gazzetta dello Sport estime que « la relation » entre l’attaquant argentin et les décideurs du Barça est aujourd’hui « désastreuse ». Le média transalpin met en avant le fait que « les conflits avec les dirigeants (ex : Abidal), le manque de confiance en Setien » ou encore « la non-arrivée de Lautaro » gonflent les hélices du natif de Rosario.

La Gazzetta dello Sport ajoute que si Messi « répondait à un questionnaire » pour définir sa relation avec le FC Barcelone, il écrirait sûrement : « désastreuse, conflictuelle, nulle ». De toute évidence, le gaucher ne s’entend pas bien avec le président Josep Maria Bartomeu… qui devra passer par la case des élections en 2021. Si l’homme d’affaires était remplacé au Camp Nou, alors Lionel Messi serait sans doute aux anges. Il pourrait tenter de nouer une bien meilleure relation avec son successeur.

Le père de Messi tenté par l’Italie

Si en revanche Bartomeu gagnait ces élections, alors cela pourrait miner son moral. En attendant le résultat, La Gazzetta dello Sport rappelle que les discussions pour prolonger le contrat de Messi, qui expirera actuellement le 30 juin 2021, restent gelées jusqu’à nouvel ordre. De l’autre côté des Alpes, les dirigeants de l’Inter Milan suivent tout cela de près. Peut-être que les Nerazzurri auront un jour une fenêtre de tir crédible pour s’offrir l’Argentin.

Notez que La Gazzetta dello Sport nous apprend que Jorge Messi, qui est le père de « La Pulga » a décidé d’emménager… en Italie. Cela agite encore plus « la rumeur d’un transfert de son fils à l’Inter » qui a été « évoquée à de multiples reprises ces dernières années ». Peut-être que Jorge Messi a cette envie transalpine tout simplement pour payer moins d’impôts qu’en Espagne avec son protégé… Les footballeurs étrangers qui vivent en Italie ont des avantages fiscaux non-négligeables.

Images de IconSport

Réagir à cet article :