Mercato : le PSG est vraiment une grosse saucisse sur les contrats !

Après Adrien Rabiot, Alphonse Areola et Angel Di Maria, le PSG se retrouve désormais coincé avec l’attaquant Edinson Cavani.

Le Paris Saint-Germain écrase la concurrence en Ligue 1 grâce à son actionnaire hors normes, son pouvoir financier inégalable pour les autres clubs français et de fait, son capital joueurs fantastique. Mais en aucun cas par ses capacités à négocier les prolongations de leurs contrats. Si les autres clubs de Ligue 1 étaient aussi déficients que celui de la capitale sur ce point, nul doute qu’ils se retrouveraient en très grande difficultés financières.

Cavani refuse à son tour de prolonger

En fin de saison, la perte sèche pourrait en effet être énorme pour les champions de France. Trois de leurs meilleurs éléments, le gardien champion du monde Alphonse Areola, le milieu de terrain Adrien Rabiot et le milieu argentin Angel Di Maria seront en effet libres le 1er juillet prochain, à moins qu’ils signent un nouveau bail d’ici là, ce qui n’en prend pas le chemin. Ils pourront alors quitter le PSG sans que ce dernier ne reçoive la moindre indemnité de transfert. A la louche, le manque à gagner se situe entre 100 et 150 millions d’euros. Une broutille…

Mais ce n’est pas tout. Recruté pour 60 millions d’euros, Edinson Cavani – qui a bien compris l’intérêt de pouvoir reprendre la main sur sa destinée – refuse à son tour de prolonger, rapporte La Gazzetta dello Sport. Lié jusqu’en juin 2020, l’Uruguayen n’aura plus qu’un an de contrat l’été prochain et pourra donc obliger les dirigeants parisiens à lui ouvrir la porte contre une indemnité réduite, à moins que ces derniers ne préfèrent là encore ne rien récupérer dans un an.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :