Mercato / PSG : Al-Khelaifi furieux contre ce dirigeant

Le président du PSG Nasser Al-Khelaifi en a assez d’entendre le patron du foot espagnol Javier Tebas l’accuser de tricher avec le fair-play financier.

« Je suis convaincu des triches du Paris Saint-Germain et de Manchester City avec le fair-play financier, car il y a eu des informations qui montrent que les contrats du PSG sont surévalués. (…) Bientôt, il y aura des sanctions pour ces clubs », a menacé Javier Tebas il y a une semaine sur Onda Cero. Une énième plainte de la part du président de la Ligue de football espagnol qui n’a eu de cesse de pointer du doigt depuis un an les champions de France et d’Angleterre en titre, estimant que leurs recettes sont en partie gonflées artificiellement par des contrats de sponsoring surévalués.

Al-Khelaifi répond à Tebas le malhonnête

Las de ces accusations, le président du club de la capitale Nasser Al-Khelaifi a réagi. « Nous savons que nous avons bien travaillé, tout en respectant la loi. Je n’aime pas les gens malhonnêtes, qui font croire qu’ils sont vos amis, mais qui vous crachent dessus par derrière. J’aime dire les choses en face des gens. Je n’ai jamais parlé de Tebas dans son dos, mais lui le fait. La dernière fois que nous avons parlé, nous avons été très clairs avec lui », a répondu le dirigeant qatarien.

« Qu’il s’occupe de ses affaires et nous laisse travailler », a-t-il ajouté, des propos rapportés par Marca. Si vraiment le Paris Saint-Germain a commis des infractions au règlement du fair-play financier, l’UEFA ne manquera pas de les relever et d’appliquer les sanctions adéquates. Laissons donc l’instance européenne faire son travail pour que toute la lumière soit faite sur ce sujet très sensible.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :