Mercato / Manchester United : ça chauffe pour Pogba

L’ancien attaquant Paul Ince considère que le milieu de terrain français Paul Pogba doit quitter Manchester United.

Après avoir irrité José Mourinho samedi dernier à Southampton (2-2), Paul Pogba était sur le banc mercredi soir au coup d’envoi du match contre Arsenal (2-2). Entré à la 75e minute, le milieu de terrain français est de nouveau en difficulté à Manchester United. « Il n’y a pas de place pour les personnes qui ne sont pas prêtes à tout donner », a lâché l’entraîneur portugais après la rencontre. Un discours partagé par Paul Ince qui estime même que le champion du monde français doit quitter les Red Devils.

Ince invite Pogba à quitter Manchester United

« Pogba est censé être un joueur de classe mondiale, mais il a l’air d’être un joueur moyen. S’il croit que son rôle est de venir sur un terrain et de faire des petites choses stupides qui lui font perdre le ballon, alors c’est un idiot », a-t-il lancé dans les colonnes de The Independant. « Vous pouvez reprocher à José Mourinho certaines choses, mais vous ne pouvez pas le rendre responsable  de tout. Pogba ne l’aide pas et il a raison de le laisser de côté. Peu importe la réputation de votre nom », a-t-il estimé.

Selon lui, le Français n’a plus la cote à Manchester. « Vous pouvez voir que la réaction des supporters change, ainsi que leur tolérance vis-à-vis de Pogba. Les joueurs de United ne critiquent pas l’un des leurs, mais ils en ont marre de son attitude. Peu de supporters du club seraient tristes s’il venait à partir. On dirait même qu’ils sont pressés de le voir partir. En fait, ce serait la meilleure chose pour les parties concernées », a suggéré Paul Ince. La Juventus Turin et le Barça en particulier, sont évoqués.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :