Mercato : dopage, Qatar… Le PSG prend cher pour Neymar

Javier Tebas ne plaisante pas… Le président de la LFP espagnole est prêt à empêcher Neymar (Barça) de signer au PSG pendant ce mercato estival.

Mine de rien, le patron de cette entité a un pouvoir colossal en ce qui concerne la venue éventuelle de « Ney » au PSG. Sans son accord écrit, les dirigeants du PSG ne pourront pas faire sauter la clause libératoire de l’international brésilien du Barça lors de ce marché des transferts.

En effet, c’est à Javier Tebas de valider, ou non, une telle transaction. Par le biais du journal As, ce dernier a laissé entendre indirectement qu’il soutenait le club… catalan ! Pour lui, les propriétaires qatariens du Paris Saint-Germain sont en train de franchir la ligne blanche au niveau du fair-play financier.

Tebas monte au front pour Neymar

Du coup, il va présenter prochainement « une plainte » au trio UEFA – UE – TAS. Objectif : demander à ces institutions de réclamer des comptes au PSG. Pour le moment, Javier Tebas juge que cette écurie mise sur le « dopage financier », grâce à « des injections financières du Qatar », pour tenter de déloger Neymar du Camp Nou.

Il ne croit pas une seule seconde que cette transaction éventuelle de 222 millions d’euros (clause libératoire de « Ney ») puisse être saine pendant ce mercato. « Un club comme le PSG, qui ne fait pas partie de LaLiga, veut exercer un droit sur notre organisation. »

« Si le PSG donne de l’argent pour la clause de Neymar, nous ne l’accepterons pas », a-t-il mis en garde. Autrement dit, Nasser Al-Khelaïfi et consorts se retrouvent face à un obstacle gigantesque pour la suite et la fin du mercato. La venue de « La Joya » est tout sauf entérinée…

Réagir à cet article :

Une pensée sur “Mercato : dopage, Qatar… Le PSG prend cher pour Neymar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.