Mercato : Cavani met le PSG dans l’embarras

A un an du terme de son contrat, Edinson Cavani devrait soit partir soit prolonger. Mais l’Uruguayen met en avant une troisième option, la plus redoutée par le PSG.

« Je suis très tranquille. Pour moi dans le football, les choses peuvent changer. Comme je l’ai dit beaucoup de fois, les décisions ne dépendent pas seulement des joueurs. C’est une décision en équipe. Comme je l’ai dit en parlant de mon contrat, j’ai jusqu’en 2020 avec le PSG. Je veux aller au bout de mon contrat. Je ne sais pas ce qu’il se passera après. Je pense seulement à ça. Vous pouvez parler de mercato, tout ça, c’est normal. Mais j’ai mon contrat et je vais respecter mon contrat », avait indiqué El Matador fin janvier.

Cavani n’a pas l’air décidé à partir, ni à prolonger

A un an du terme de son bail, la balle est dans le camp d’Edinson Cavani. S’il souhaite partir, le Paris Saint-Germain ne commettra pas la même erreur qu’avec Adrien Rabiot en le retenant, et acceptera de le libérer pour récupérer une indemnité de transfert. S’il souhaite prolonger, les deux parties pourraient s’asseoir autour de la table pour en discuter. Une option n’arrangerait pas les dirigeants en revanche : que l’Uruguayen ne souhaite ni partir, ni prolonger. Or, comme en janvier, c’est la piste qu’il met en avant.

« J’ai mon contrat ici, qu’est-ce que vous voulez ? Je suis bien, je suis tranquille. Je suis très content avec l’équipe, la ville et les supporters. Après dans le football, on ne sait jamais », a-t-il réitéré dimanche soir au micro de Canal+. Une façon de mettre la pression sur sa direction à l’approche du mercato. Edinson Cavani a la main sur son avenir et il le sait bien. Reste à savoir ce qu’il espère vraiment obtenir. S’il souhaite réellement partir libre dans un an, la situation risque de se tendre sérieusement cet été.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :