Mercato / MU : le club craignait une chose pour De Ligt

Selon le Daily Mirror, le board de Manchester United aurait pu recruter Matthijs de Ligt (Ajax Amsterdam) l’année passée.

Alors qu’il était toujours sur le banc des Red Devils, le manager José Mourinho voyait d’un bon œil la venue de De Ligt. Aux yeux du Portugais, le défenseur central de l’Ajax avait le potentiel requis afin de devenir un maillon fort à Old Trafford. A l’époque, le scout Marcel Bout – qui avait été amené à Manchester par… Louis van Gaal – avait observé de près De Ligt et son environnement.

Après avoir effectué « de nombreuses recherches », Bout avait recommandé de ne… pas recruter Matthijs de Ligt. Pourquoi ? Eh bien tout simplement pour « des raisons de poids ». Le scout jugeait que « le père » de l’international néerlandais avait « un excès de poids important ».

De Ligt trop gros d’ici 4-5 ans ?

A ses yeux, le joueur sous contrat à l’Ajax jusqu’au 30 juin 2021 pouvait donc adopter « le même comportement », au niveau de son hygiène de vie, « en vieillissant ». Marcel Bout craignait que le natif de Leiderdorp perde « son rythme et sa puissance » au fil des années. Pour l’instant, ce n’est pas d’actualité…

Très performant avec l’Ajax Amsterdam cette saison (53 matches, 7 buts et 4 passes décisives), Matthijs de Ligt s’est fait un nom en Europe notamment grâce à ses prestations en Ligue des champions. Lors du prochain mercato estival, le Batave signera sûrement dans un très grand club européen.

Selon Transfermarkt, sa valeur marchande est de l’ordre de 70 millions d’euros. Mais l’Ajax pourrait réclamer beaucoup plus d’argent avant d’acter son transfert. En attendant de trancher à propos de son futur, le footballeur néerlandais va essayer de remporter l’Eredivisie (D1 hollandaise) après la Coupe des Pays-Bas.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :