Mercato / Juventus : Allegri est sûr d’une chose pour le futur

Massimiliano Allegri pense qu’il sera encore et toujours sur le banc de la Juventus Turin la saison prochaine.

Suite à l’élimination de l’équipe piémontaise en quarts de finale de la Ligue des champions face à l’Ajax Amsterdam (1-2, 1-1), Allegri a été interrogé à propos de son futur. « Max » a confié qu’il a « parlé il y a quelques jours » avec le président Andrea Agnelli. Les deux hommes ont prévu « de se revoir » prochainement. En attendant, Massimiliano Allegri a indiqué qu’il a pris sa décision « il y a longtemps » au sujet de son futur.

En clair, l’ancien coach du Milan AC a choisi « de rester » à la Juve au moins une saison de plus. Rappelons que son contrat chez la Vieille Dame expirera le 30 juin 2020. Allegri a précisé qu’il y a « du travail à faire » pour rendre la Juventus encore plus forte notamment en Ligue des champions. Puis l’Italien a défendu son bilan.

Allegri est fier du travail accompli

« Je pense que durant ces cinq ans, on a bien travaillé, les joueurs ont progressé. Gagner cinq Scudetti, ça n’est pas facile, faire deux finales de Ligue des champions, ça n’est pas facile, gagner quatre Coupes, ça n’est pas facile », a-t-il souligné. La question est de savoir si Agnelli compte toujours ou non sur « Max » pour l’exercice 2019/2020.

Apparemment, ce dernier a maintenu sa confiance en Allegri jusqu’à nouvel ordre. « Ça sera avec Allegri sur le banc, bien sûr. Il a encore un an de contrat. On va s’asseoir en fin de saison pour discuter ensemble. » Le président turinois croit que le « groupe » est « jeune et fort, y compris au sein du staff ». Andrea Agnelli a ajouté que la Juve « réessaiera la saison prochaine » de gagner la Ligue des champions.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :