Mercato : le PSG plus gourmand que prévu

Ce n’est finalement pas un mais deux milieux de terrain que le PSG pourrait accueillir en ce mois de janvier. Après Leandro Paredes, Idrissa Gueye est toujours courtisé.

Serré de près par l’UEFA et son fair-play financier, le Paris Saint-Germain est-il en capacité de dépenser 75 millions d’euros, voire 5 ou 10 de plus cet hiver pour recomposer son milieu de terrain ? Il semblait que non, mais finalement, il semblerait que oui. Pour preuve, les champions de France ont déjà déboursé 45 millions d’euros pour recruter Leandro Paredes, dont la signature a été officialisée mardi. Et ce n’est apparemment pas fini.

Une nouvelle offre de 30 M€ du PSG pour Gueye

En plus de l’Argentin débarqué de Saint-Pétersbourg, le club de la capitale nourrirait encore l’espoir de débaucher Idrissa Gueye d’Everton. Une première offre d’environ 25 millions d’euros avait été transmise, repoussée par l’écurie anglaise. Selon RMC, cela n’a pas découragé les dirigeants parisiens qui ont de nouveau tenté leur chance avec cette fois-ci une proposition de 30 millions d’euros. Les Toffees ne l’auraient pour le moment pas rejetée et les discussions se poursuivraient.

Cela augure-t-il d’une issue favorable ? Interrogé sur le sujet, l’entraîneur Marco Silva a nié être au courant. « Il n’y a pas eu de nouvelle offre », a-t-il affirmé. « Je n’en sais rien pour une demande de transfert. Personne ne me l’a dit », a-t-il ajouté à propos de la lettre qu’Idrissa Gueye aurait transmise à son employeur pour lui demander un bon de sortie. Le PSG a encore 38 heures pour parvenir à ses fins. Et devra sans doute pousser un joueur vers la sortie avant le 30 juin (date de clôture de l’exercice financier) pour équilibrer ses comptes s’il parvient à recruter l’ancien Lillois.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :