Mercato : pourquoi le PSG a emprunté Mbappé plutôt que de le transférer directement

Publicité
 

A l’heure où le PSG accueille Monaco ce dimanche en championnat, le club de la capitale n’a pas encore versé un centime à l’ASM pour Kylian Mbappé.

Kylian Mbappé accueillera ses anciens coéquipiers de Monaco ce dimanche (21 heures) au Parc des Princes pour le compte de la 33e journée de Ligue 1. Un match pour lequel il est incertain en raison de douleurs abdominales et qui pourrait déboucher sur la passation officielle du titre de champion de France si le PSG s’impose face au tenant du titre et dauphin au classement. Actuellement, l’attaquant de 19 ans est prêté par l’ASM, avec une option d’achat de 180 millions d’euros dont 35 de bonus divers.

Le PSG n’a pas emprunté Mbappé pour échapper à l’UEFA

Un transfert qui a beaucoup fait parler l’été dernier. Certains avaient par exemple supposé que ce prêt avait été noué afin de permettre aux Parisiens d’échapper au fair-play financier de l’UEFA grâce au report de l’opération sur l’exercice comptable 2018-2019. Une hypothèse qui ne correspondrait pas à la réalité. Le journal Le Parisien affirme ce dimanche que cette ligne de dépense a bel et bien été inscrite sur le bilan 2017 – 2018.

Dans ce cas, quel intérêt d’avoir opéré un prêt plutôt qu’un transfert définitif dès l’été dernier ? Tout simplement pour différer le versement du paiement. Le PSG n’aurait ainsi pour l’heure signé aucun chèque et ne commencera à payer les 135 premiers millions (soit la part fixe du transfert) qu’en juillet prochain. Les 35 millions d’euros restants (dont une partie est lié à une éventuelle revente) seront ensuite étalés dans le temps.

Réagir à cet article :
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *