Mercato / OM : trois épines dans le pied pour Balotelli

Il n’est pas sûr que l’attaquant Mario Balotelli porte toujours le maillot de l’OM la saison prochaine et ce pour plusieurs raisons.

En janvier dernier, l’international italien avait posé ses valises à Marseille. A ce moment-là, Balotelli sortait d’une expérience qui s’était finie en eau de boudin à Nice. Lors de la première partie de saison, « Super Mario » n’avait pas réussi à inscrire un seul but pour le compte des Aiglons. Au fil du temps, l’ancien joueur de Liverpool ou encore du Milan AC était de plus en plus agacé. Il avait eu quelques accrochages avec l’entraîneur niçois Patrick Vieira.

Résultat, les dirigeants de l’OGCN l’avaient libéré de son contrat. Histoire d’alléger considérablement leur masse salariale. Ensuite, Mario Balotelli avait pu s’engager librement à l’OM… qui le pistait déjà au cours du mercato estival 2018. Auteur de 7 buts en 10 matches, l’Italien s’est imposé sans trembler au Stade Vélodrome. Malgré cela, il n’est pas impossible que le joueur transalpin quitte le navire marseillais à l’issue de son bail le 30 juin prochain.

Balotelli coûte très cher à l’OM

Premièrement, Balotelli touche environ 3 millions d’euros (!) durant sa pige de six mois à Marseille. Il s’agit donc d’une rémunération XXL. Dans quelques semaines, les dirigeants pourraient renoncer à le garder. Histoire de ne pas plomber un peu plus les finances. Deuxièmement, l’OM a peu de chances de disputer la prochaine édition de la Ligue des champions. Les Phocéens occupent la cinquième place du classement en Ligue 1 et comptent huit longueurs de retard sur l’OL (3e).

Ce samedi, les hommes de Rudi Garcia pourraient se rapprocher des Gones, qui ont chuté face à Nantes (1-2), s’ils parvenaient à venir à bout du Nîmes Olympique. Si l’OM n’arrivait pas à obtenir un ticket pour la C1, alors ce serait difficile de garder Balotelli tant sur le plan financier (voir ci-dessus) que sportif. Enfin, on sait que l’agent influent Mino Raiola pourrait semer la zizanie au Stade Vélodrome. Il pourrait réclamer des garanties colossales (salaire, primes…) et donc plomber les Phocéens. Ces négociations pourraient même servir à propulser son protégé dans un autre club européen.

 

Vous en avez marre des méthodes, techniques et autres astuces BIDONS sur les paris sportifs ? Vous souhaitez gagner plus en perdant moins avec un VRAI guide où on ne vous vend pas du rêve ? Alors découvrez la formation "Paris sportifs : la grande arnaque..." en cliquant ci-dessous.

 

Réagir à cet article :